forme légère à 2 comédiennes 

 

CERTAINES N'AVAIENT JAMAIS VU LA MER

de Julie OTSUKA

En 1919, des Japonaises embarquent pour une longue traversée vers

 

San Francisco où les attendent des hommes à qui elles sont mariées par procuration et dont elles ne connaissent qu’une chose : une photo. Arrivées aux États-Unis, la confrontation entre l’American dream et la réalité sera douloureuse… Julie Otsuka, de façon magistrale, fait revivre, à travers les détails de leur quotidien, ces femmes « invisibles » en faisant entendre leur espoir d’une vie meilleure, leurs questions, leurs peines, leur déception. 
Jusqu’à l’attaque de Pearl Harbor et l’entrée en guerre des États-Unis qui fait des immigrés japonais et des Américains d’origine japonaise des traîtres condamnés à l’internement.

Julie Otsuka a puisé dans l’Histoire et dans son histoire familiale les éléments qui lui ont permis de bâtir un chef-d’œuvre incantatoire auquel la multiplicité des voix donne une portée universelle. Son style dépouillé donne le « la » d’un magnifique chœur antique, d’une émouvante puissance tragique.

 

Pour donner corps aux mots de Julie Otsuka, deux comédiennes alternent lecture et interprétation.

 

Coproduction cie du Chameau - la compagnie simagine
Mise en voix Isabelle Ben Soussan
Habillage sonore Stefano Cavazzini
Scénographie Sophie Piegelin

 

Interprètes Sandrine Briard, Béatrice Vincent

photos prises à la médiathèque de Maisons LaFfitte

La Presse

parue après les représentations du 8 et 9 février 2018 au Centre Mandapa

Le Monde.fr

 

Au Mandapa, Béatrice Vincent et Sandrine Briard se font les porte-paroles des Japonaises « fiancées sur photo » de Julie Otsuka

 

 par Cristina Marino

 

http://contes.blog.lemonde.fr/2018/02/09/au-mandapa-beatrice-vincent-et-sandrine-briard-se-font-les-porte-paroles-des-japonaises-fiancees-sur-photo-de-julie-otsuka/

(...)

Ce sont ces témoignages de femmes particulièrement émouvants que trois comédiennes et lectrices, Isabelle Ben Soussan, Sandrine Briard et Béatrice Vincent (compagnie du Chameau et compagnie Simagine) ont choisi d’adapter sur scène dans une lecture-spectacle à deux voix sur fond de création sonore.(...) Elles ont fait le choix de ne pas surjouer, surinterpréter ces personnages féminins pour éviter de tomber dans le pathos, et elles maintiennent une certaine distance vis-à-vis de ces silhouettes de femmes tout juste esquissées. Ce qui contribue à laisser intacte toute la force émotionnelle du texte littéraire de Julie Otsuka, admirablement traduit par Carine Chichereau.

Ramen-toi est une association de Sciences Po qui promeut les cultures japonaises et coréennes. 

 

https://ramentoiscpo.wordpress.com/2018/02/13/certaines-navaient-jamais-vu-la-mer/

 

(...)

Les deux comédiennes, par leur voix, leur jeu, nous dessinent les atmosphères, les sentiments, et pour chaque spectateur se profilera une image d’un village japonais, le quai où débarque le bateau, les villes américaines, les laveries, les champs où les immigrés perdent leurs jours(...)
À la fin de la représentation, la vie de ces Japonaises est passée devant vous, vous emportant dans son tourbillon d’espoirs et de désillusions, pour vous laisser désorienté face au silence qui suit la tempête.



Représentations saison 2017-2018

 

Dans le Cadre du Festival SCÈNES SUR SEINE

http://scenessurseine.org/

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Mardi 31 octobre 2017 à 18h15

Jeudi 2 Novembre 2017 à 18h45

Gare au Théâtre

13 rue Pierre Sémard

94400 Vitry Sur Seine

 

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Jeudi 16 novembre à 10h30 ( accueil à 10h)

Festival en apparté

75020 Paris

 

 

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Jeudi 8 février à 20h30

Vendredi 9 février à 20h30

Festival Contes d'Hiver

Centre Mandapa

6 rue Wurtz

 75013 Paris 

Télécharger
DOSSIER Certaines n'avaient jamais vu la mer
DossierFormeLegereCertainesNAvaientJamai
Document Adobe Acrobat 733.5 KB